Que vous développiez une douche destinée au consommateur (B2C) ou un appareil de chauffage vendu et installé par des professionnels (B2B2C) ou un produit « commercial » tel un lit d’hôpital ou un chariot élévateur, vous devrez tôt ou tard valider la facilité d’utilisation de votre produit auprès de « vrais » utilisateurs.

Il y a bien sûr plusieurs catégories d’utilisateurs tels l’installateur, le personnel d’entretien et/ou l’usager lui-même.
Mais comment tester avant de lancer un produit? Simple, mettez votre produit dans les mains d’un client ou prospect et restez silencieux! N’essayez pas de lui vendre le produit, ni même de décrire les caractéristiques, soyez simplement « ouvert aux commentaires »…un vrai calvaire pour tout designer ou ingénieur qui travaille depuis plusieurs mois sur un produit!

Dans un monde idéal, ne choisissez pas votre meilleur client ou le plus expérimenté…sélectionnez une personne ayant des capacités inférieures à la moyenne.
Les problèmes d’utilisabilité sont plus fréquents qu’on pense…

Mais pour identifier des opportunités d’améliorations et/ou des problèmes, il faut prendre le temps de s’arrêter et d’échanger avec nos clients.

L’avantage marqué de parler à « du vrai monde » est certainement la récolte de données tangibles difficilement contestables.

Bien que tous les projecteurs soient tournés vers le Big Data ces temps-ci….et contrairement à ce qu’on peut penser, vous n’avez pas besoin de sonder des dizaines voire des centaines de personnes.

Selon Nielson (2000), vous avez seulement besoin de parler à cinq utilisateurs! Cinq personnes peuvent vous aider à identifier jusqu’à 85% des problèmes d'utilisabilité. Mais gardez en tête qu’en général, après 3 ou 4 utilisateurs, vous aurez généralement découvert plus de problèmes (ou opportunités) de ce que vous pourrez résoudre! C’est ce que j’appelle le Small Data.     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez Triode, on dit souvent à nos clients que l’étude devrait arrêter au moment où nous commencerons à réentendre les mêmes commentaires d’utilisateurs…soit généralement après 10-12 rencontres comme le suggère le graphique ci-haut. Pour convaincre la direction d’une organisation, il n’y a pas mieux!

Alors oubliez le Big Data….et misez sur le Small (and actionnable) Data en parlant directement aux utilisateurs.

 

Patrick Sirois
www.triode.ca